Le Parrain ou la Marraine Michelin

Chaque projet est suivi par un Parrain ou une Marraine Michelin, collaborateur(trice) du Groupe. Il(elle) est nommé(e) par la Fondation sur la base du volontariat et s’engage à suivre le projet sur toute sa durée, en étroite collaboration avec le partenaire externe porteur du projet et la Fondation.

 

Interview de Charles Fiessinger

Manager Diversité et Espaces Mobilité France du groupe Michelin

Parrain Michelin de l’Orchestre d’Auvergne, Braille & Culture, la Fondation de la Deuxième Chance, Du Répit pour les Familles

 

Charles FiessingerPourquoi être devenu Parrain Michelin ?

Quand Anne Teffo, la Déléguée Générale Adjointe, m’a sollicité, j’ai découvert en profondeur la Fondation d’Entreprise Michelin et ses différentes actions. Ensuite, à titre personnel, je suis sensible à l’engagement sociétal du Groupe car il fait écho à mes valeurs. Être Parrain de projets de la Fondation me paraît une bonne façon de pouvoir les exprimer. Enfin, en tant que Manager Diversité France, je constate qu’il y a des liens importants entre la défense et la valorisation de la diversité et les actions de la Fondation, notamment dans les domaines du sport et de la santé, comme on peut le voir par exemple à travers les projets sur le handicap développés avec la Maison de la Vie et Braille & Culture.

 

Quelles actions avez-vous menées en tant que Parrain ?

J’ai contribué à organiser des événements pour chaque projet dont je suis Parrain. À l’occasion de la Journée de la Femme du 8 mars 2015, nous avons permis à dix salariées méritantes de l’entreprise d’assister à une répétition de l’Orchestre d’Auvergne, puis à un concert. Nous avons pu discuter avec les musiciens des différentes façons de concilier vie familiale et vie professionnelle. Avec l’association Braille & Culture, j’ai organisé une séance de sensibilisation pour des managers d’équipe Michelin, afin qu’ils appréhendent mieux le handicap visuel au sein de leurs équipes. Dans le cadre de la publication du Guide de l’aidant familial par l’association Du Répit pour les Familles, nous sommes intervenus au sein des locaux de La Montagne (journal de Clermont-Ferrand), afin de présenter l’association et son action. Enfin, je vais planifier une conférence de la Fondation de la Deuxième Chance, pour qu’elle se fasse connaitre de nos salariés et qu’elle les informe sur les différentes possibilités de bénévolat social.

 

Quels ont été les retours des salariés Michelin sur tous ces événements ?

Ils ont été très positifs. Ce fut une expérience enrichissante pour les collaborateurs Michelin, auxquels je laisse la parole :

À propos de l’Orchestre d’Auvergne :

« Merci pour ce moment, merci de nous avoir permis de partager des instants inoubliables avec les musiciens de l’Orchestre d’Auvergne au cours d’une répétition sans doute habituelle pour eux, mais si riche d’enseignement pour nous. Le temps ne comptait plus… Les échanges interculturels étaient aussi au programme avec un chef d’orchestre allemand s’exprimant en anglais. La concentration mais aussi l’esprit et la cohésion d’équipe étaient impressionnants. »

À propos de Braille & Culture :

« D’abord merci de m’avoir donné cette opportunité. La matinée a été instructive et formatrice. Je considère maintenant que l’on ne peut pas vraiment se rendre compte des problèmes et des difficultés des personnes déficientes visuelles si l’on ne se place pas dans le champ de l’expérimentation. Et en ce sens, l’expérience de locomotion dans le musée est particulièrement révélatrice. […] Je ne saurais trop conseiller cette sensibilisation à tous les gestionnaires et les managers en charge de déficients visuels. »