PROJET DE RECHERCHE AU LAOS ET EN CÔTE D’IVOIRE

Imprimer
INSTITUT PASTEUR

La Fondation d’Entreprise Michelin agit pour la recherche scientifique. La très forte croissance des marchés automobiles dans les pays émergents a entraîné un essor des plantations d’hévéas destinées à la production de caoutchouc, principalement en Asie du Sud-Est. Ces cultures fournissent des emplois stables dans les régions rurales.

 

Mais leur développement s’accompagne d’une prolifération inquiétante des moustiques qui trouvent, sous le couvert végétal de la canopée, un milieu idéal pour se reproduire et véhiculent des maladies potentiellement mortelles (malaria, dengue, chikungunya…). Pour endiguer ce fléau sanitaire, l’Institut Pasteur, à la pointe du traitement des maladies infectieuses, a initié, début 2015, un ambitieux projet de recherche international sur trois ans, mené avec des équipes de chercheurs de l’Institut Pasteur du Laos et de celui de Côte d’Ivoire.

 

Conduit avec le soutien de la Fondation d’Entreprise Michelin, il a pour objet de répertorier l’ensemble des facteurs de risque au travers d’observations menées en milieu naturel, au Laos puis en Côte d’Ivoire. Les travaux porteront sur deux champs : l’étude de nombreuses espèces de moustiques proliférant sous la canopée et celle de l’interaction entre les moustiques vecteurs et l’homme (par exemple lors de la saignée des arbres, effectuée de jour ou de nuit).

 

Les données recueillies permettront de déterminer les périodes de risque maximal et de recommander les comportements permettant de limiter la propagation des maladies en cause. Des publications de synthèse seront mises à la disposition des publics scientifiques, et les communautés concernées seront informées des comportements à adopter pour réduire les risques d’infection.

 

En savoir plus sur l’Institut Pasteur

Équipe de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire

Découvrez aussi

michelin-9

Restez connecté aux actualités de la Fondation d'Entreprise Michelin via les réseaux sociaux