Prix Fondation d’Entreprise Michelin avec l’Académie des sciences

Imprimer

L’Académie des sciences vient d’annoncer les noms des 68 lauréats et lauréates des 65 prix qu’elle a attribués en 2020. Ces récompenses honorent des personnalités scientifiques d’expérience ou des jeunes chercheurs en début de carrière.

La Fondation Michelin s’est fixée pour objectif de valoriser la recherche française et souhaite distinguer des talents. Elle a ainsi créé en 2020 deux prix scientifiques, d’une valeur de 30 000 et 15 000 euros, décernés conjointement avec l’Académie des sciences.

Ces prix concernent les recherches dans les thématiques suivantes :

  • Physique des matériaux polymères
  • Physique des matériaux composites
  • Élasticité
  • Usure des matériaux
  • Calcul et simulation

Une dimension mobilité durable est associée à ces thèmes.

En raison de la crise sanitaire actuelle, la remise des prix 2020 n’a pu avoir lieu, comme il est d’usage, sous la coupole de l’Institut de France. Néanmoins, deux lauréats ont remporté ces prix :

Le Grand Prix est décerné à François Lequeux : Directeur de recherche au CNRS, au laboratoire sciences et ingénierie de la matière molle (ESPCI/Paris-PSL /CNRS/Sorbonne Université).

Ce physicien spécialiste des relations physiques/mécaniques des fluides et des matériaux complexe consacre une partie de son temps à la mécanique des élastomères renforcés depuis plus de 20 ans.

Il a en particulier démontré que ces propriétés étaient régies par des ponts de polymères vitreux entre les particules, et décrit ainsi rationnellement certaines propriétés mécaniques importantes des pneus de voiture.

Le Prix Espoir est décerné à Laurent Ponson : Chercheur CNRS à l’Institut Jean Le Rond d’Alembert de Sorbonne Université et CEO de l’entreprise Tortoise.

Il étudie l’impact de la structure des matériaux sur leur comportement à rupture. S’inspirant de la physique statistique, ses recherches ont permis de dépasser les limites de la mécanique de la rupture pour comprendre des phénomènes comme l’intermittence des processus de fissuration ou l’émergence de motifs de rupture fractals. Ses travaux ont donné naissance à une nouvelle technique de l’ingénieur, la fractographie statistique, qui permet de remonter aux causes des avaries mécaniques.

Pour en savoir plus, merci de cliquer ici.

Copyright Gérard Blot
michelin-9

Rejoignez-nous sur Twitter !