GROUPE INTERNATIONAL D’ÉTUDE DE LA POLLUTION CHIMIQUE ENVIRONNEMENTALE

Imprimer
ACADÉMIE DE L'EAU

Face aux impacts environnementaux et sanitaires des produits issus de l’industrie chimique (140 000 molécules artificielles de synthèse sont aujourd’hui recensées), le besoin d’une structure d’analyse des risques, indépendante, objective et scientifique, apparaît de plus en plus vital.

En effet, si les sociétés sont de plus en plus préoccupées par la pollution chimique, elles peinent, à l’instar du changement climatique, à évaluer la gravité de leurs effets.
Cette structure, cruciale pour l’avenir, pourrait prendre la forme d’un organisme chargé de la surveillance mondiale de la pollution chimique, comme le demande un certain nombre d’experts de la communauté scientifique. Le rôle de cet organisme serait de produire un bilan du niveau de pollution chimique de la planète qui pourra être utilisé par la suite pour effectuer des évaluations des risques et des impacts de cette pollution.

L’urgence d’agir a incité la Fondation d’Entreprise Michelin à soutenir l’Académie de l’Eau, une association créée en 1993 à l’initiative du ministère en charge de l’Environnement et des six agences de l’eau, dans le lancement d’une campagne internationale pour la création d’un « Groupe International d’Étude de la Pollution Chimique Environnementale » (GIEP-Chimie).
Piloté par des instances supranationales, indépendant des lobbies, ce dernier se consacrera à la publication périodique d’un rapport synthétisant la connaissance internationale sur l’état de la pollution chimique dans l’environnement.

L'équipe de l'Académie de l'eau ( de gauche à droite : Marie-Morgane Petit, Yves Levi, Myrto Tripathi, Brice Lalonde et Lidia Gabor)

Découvrez aussi

michelin-9

Restez connecté aux actualités de la Fondation d'Entreprise Michelin via les réseaux sociaux